Libellés

jeudi 20 juin 2013

Nicole de Buron

Pour les vacances j'avais choisi "Vas-y maman", un titre accrocheur, un résumé qui me paraissait sympa et pas "prise de tête, bref, le cocktail parfait du livre détente. J'avais 15 ans... J'ai adoré et j'ai successivement "dévoré" tous les romans de Nicole de Buron, j'attendais avec impatience la sortie de chacun de ses derniers romans.  Je crois que j'ai dû tous les lire au moins 5 ou 6 fois et toujours avec le même plaisir.  (Le seul que je n'ai jamais réussi à trouver est "les pieds sur le bureau" si vous avez un tuyau...).
Avec cet auteur, on a l'impression d'être avec une bonne copine qui nous raconte son quotidien, non sans humour et tendresse. Absolument délectable!
Je n'ai pas un titre préféré, je les aime tous, c'est pourquoi j'ai choisi de rendre hommage à l'oeuvre dans sa totalité et partager ce plaisir avec vous. Laissez vous happer par le tourbillon Nicole de Buron.


Merci de me laisser un  commentaire, votre avis, si vous aimez, ou pas...
Un petit mot quoi...
A bientôt!




Nicole de Buron est née le 12 janvier 1929 à Tunis. Elle a été journaliste avant de se tourner vers l'écriture romanesque. Elle continue, en parallèle,  à s'occuper de la ferme qu'elle possède près de Limoux ( pour lequel elle a obtenu la médaille du Mérite agricole) et où elle vit lorsqu'elle ne réside pas à Paris avec ses deux enfants. Elle est marié à Jean Bruel, le fondateur de la Compagnie des Bateaux Mouches, décédé en juillet 2003, à l'âge de 68 ans, dans sa voiture alors qu'il rejoignait leur domaine de la Flassanne.
Elle est l'auteur d'une quinzaine de romans. 



Deux d'entre eux sont adaptés à la télévision dont "Les saintes chéries" diffusé dès le 11 décembre 1965, dont les rôles principaux sont tenus par Micheline Presle et Daniel Gélin., d'autres sont portés à  l'écran, elle a participé à l'adaptation des dialogues de "Vas-y Maman" avec Annie Girardot, "Erotissimo"  et "Elle court, elle court la banlieue". En 1975, elle écrit le scénario du film "Attention les yeux" de Gérard Pirés et en 1980 est co-scénariste de "rends-moi la clé" dans lequel jouent notamment Jane Birkin, Jacques Dutronc, guy Marchand...

En 1979, elle écrit "remarie-moi", pièce de théâtre mise en scène par Michel Roux.
L'humour est son credo. 


Avec un côté autobiographique, dans un style vif, elle raconte à la deuxième personne du pluriel les aventures d'une femme écrivain et de sa "tribu", qui ressemble fort à celle de Nicole de Buron elle-même : elle, son mari, ses filles et ses petits-enfants. 
Ainsi, les aventures d'une romancière et de sa famille et amis, permettent de suivre l'évolution de sa propre vie, dans notamment " Dix jours de rêve", "Chéri, tu m'écoutes ?", "Mais t'as tout pour être heureuse" ou encore"Qui c'est ce garçon ?". 
Les romans de Nicole de Buron font partie du paysage littéraire français. 

 Attention les yeux! (1976)
Let's Make a Dirty Movie (1978)




Cliquez sur la ligne : 
Ici, le générique de la série "les saintes chéries"

Bibliographie :  et quelques résumés



quelques couvertures de ses romans

1956 -
Drôle de Sahara 
               Guillaume est nonchalant, bohème, pleins de défauts, et il prétend que sa femme est insupportable. Pénélope est une jeune femme ronde, un peu farfelue, et elle trouve son mari odieux.
Pour se changer les idées ils décident de partir en vacances en plein désert, plus précisément dans le désert du Sahara. 
Ils y vont avec un ami : Jean, et la compagne de celui-ci qui les rejoindra en cours de voyage.
Bien évidemment cette escapade au Sahara ne sera pas de tout repos...


1957 - Et vogue la gondole
       Deux jeunes mariés, une voiture de courses, le soleil d'Italie, des flots de Chianti, l'amour, la mer, les guitares, voilà le décor d'une merveilleuse et romantique lune de miel. Mais les héros en sont Guillaume et Pénélope, le couple d'enfants terribles de Drôle de Sahara. 

1958 - Les pieds sur le bureau prix Courteline

1964 - Sainte Chérie
             Si vous vous débattez dans un tourbillon d'événements tels que les courses dans les grands magasins, les départs en vacances, les goûters d'enfants, les pique-niques du dimanche,... Si vous soupirez : '"Ah, quelle vie de fou", si vous la supportez quand même avec le sourire (ou enfin presque) : vous êtes aussi une  sainte chérie. Et vous éclaterez de rire au récit cocasse et pittoresque des petits malheurs qui font de chaque femme une sainte qui s'ignore.

1967 - Sainte Chérie en vacances

1978 - Vas-y maman

1982 - Dix jours de rêve

1985 - Qui c'est ce garçon ? prix du livre de l'été
            Allons bon, c'est LUI ! Le premier amoureux de Petite Chérie, votre fille adorée de seize ans et demi. Qui passe des heures entières au téléphone, hait l'école mais adore les fringues, vit entourée d'un troupeau d'adolescents dont vous ignorez les noms. Et voilà qu'elle vous réclame la pilule, rit gentiment quand vous tentez de lui expliquer les choses de l'Amour, fait la manche avec l'élu de son cour, essaie de noyer une rivale dans les W.-C. 
de l'école. Et pourtant vous en avez déjà vu de drôles (et vous continuez) avec votre baba-cool de Fille Aînée qui, elle, s'était amourachée d'un hippy en sabot, d'un trotskyste boutonneux, avant de vivre de tumultueuse amours conjugales avec M. Gendre. Dans votre vie, perturbée par vos filles bien-aimées, il y a aussi l'homme, votre cher compagnon, et Petit Garçon qui, d'une menotte de fer, va vous transformer en Mamie...

1988 - C'est quoi, ce petit boulot?
          Petite chérie, votre cadette, a décidé de passer son bac, elle qui n'a jamais manifesté le moindre intérêt pour ses études.Elle travaille des nuits entières et pleure de fatigue. Vous, complètement stressée, vous rêvez de pendre par les pieds celui qui a inventé cet examen, calvaire des familles. Bing ! Bang ! Vous recevez deux chocs ! Petite Chérie passe triomphalement son bac (si, si !) et vous annonce qu'elle va faire le tour du monde avec Yann, superbe marin tatoué dont elle est tombée dingue. Un seul ennui : le " Marin Maudit " n'a qu'un minuscule voilier et pas d'argent pour acheter la goélette de leurs rêves...La solution : les petits boulots. Petite chérie vend des frites sur une plage bretonne, vendange, shampouine les vieux messieurs chez le coiffeur du coin (gros pourboires), bref, se lance dans mille petits boulots... et mille aventures.

1991 - Où sont mes lunettes ?

1992 - Arrêtez de piquer mes sous
         "Oui, madame l'Inspectrice des Impôts, je me bats pour garder à mon quartier son caractère de village. Quant à mon village, je lutte farouchement contre le maire qui orne tous les ronds-points de bouts de ferraille tordue appelés sculptures d'avant-garde. Impôts en tout genre, assurances diverses, vignette, redevance audiovisuelle... Trop, c'est trop ! Et ce trop augmente chaque année ! Sans compter les longues heures passées sur des montagnes de paperasse. Et à quoi sert-il, tout cet argent ? Dans quelles poches disparaît-il ? Et ces autoroutes qui vont nulle part, ces frais de mission sans mission aux Caraïbes, etc. L'idée vient donc à l'auteur d'écrire au percepteur des impôts, au maire de Paris, au Premier ministre, au président de la République ! Mais évidemment, personne ne lui a jamais répondu...

Cliquez icihttp://www.lexpress.fr/informations/sus-aux-vampires_592654.html

1994 - Arrête ton cinéma ! grand prix de l'humour

1996 - Mais t'as tout pour être heureuse !

1998 - Chéri, tu m'écoutes ? Alors répète ce que je viens de dire

2000 - Mon coeur, tu penses à quoi ? - ...A rien                    
         Tout va bien dans votre petite famille. Jusqu'au jour où rentrant gaiement chez vous, vous trouvez l'Homme effondré sur le canapé - " Qu'est-ce qui ne va pas, mon bébé ? " Il vient d'être poliment viré de son très important poste de P-DG au profit d'un crétin de quarante ans et quelque. La mode est au " jeunisme ". Certes, votre mari va recevoir beaucoup d'argent pour adoucir son départ, mais il adorait son travail et il est au bord du suicide. Pourtant le pire est peut-être pour vous. Toutes vos copines vous préviennent. Un homme qui n'a pas préparé sa deuxième vie est un véritable calvaire. Egaré, il traînasse dans les couloirs comme un môme qui s'embête. Vous dérange toutes les cinq minutes. Oublie son portable dans le frigo. Vous lui suggérez plein d'activités : jogging (il a mal au pied gauche), tennis (il souffre du coude droit), piscine (tous les enfants des écoles font pipi dans l'eau), écrire le livre de sa vie (quelle vie ? mais elle est finie, sa vie !), visiter le Louvre avec son petit-fils Attila (et des milliers de Japonais qui empêchent de voir la Joconde), etc. Rien ne lui plaît. Si ! le golf. Si vous aviez su... !

Cliquez icihttp://www.liberation.fr/livres/2000/03/09/riche-et-celebre-sujet-buronnicole-de-buron-mon-coeur-tu-penses-a-quoi-a-rien-plon-228-pp-99-f-rene-_321115

2003 - Docteur, puis-je vous voir... avant six mois ?
             Une panne d'électricité, une marche qui se dérobe, une chute dans l'escalier, et vous voilà en mille morceaux, indisponible pour des semaines, des mois peut-être. Est-ce grave ? Au début, on ne sait pas bien....

2006 - C'est fou ce qu'on voit de choses dans la vie
  Un grand-père royaliste et... banquier ; une grand-mère qui éduque sa petite fille suivant des principes d'avant la révolution française, une mère névrosée qui aime les hommes et très peu sa fille, un père officier de cavalerie plus que lointain. Voilà la famille de Mademoiselle de Buron, jeune fille bien élevée, portant particule, une qualité fort utile pour trouver des petits boulots (assure-t-elle). Successivement prof au pair dans une pension du Yorkshire; nounou de deux fillettes dont l'aînée essaie de jeter sa cadette par la fenêtre ; retenue comme secrétaire par la Banque Royale d'Angleterre,mais à qui l'administration britannique refuse son permis de travail, elle devient enfin assistante dans un journal féminin parisien où elle doit pointer... à 6 h 30 du matin ! Tels furent les débuts de la vie professionnelle de cette jeune personne. Son enfance évoque les malheurs de Sophie, son adolescence ressemble à du Zola. Mais l'humour sauve tout et Nicole de Buron n'en manque jamais. 








               



Aujourd'hui, 22 septembre 2017, je viens de recevoir le seul livre qui manquait à ma collection, 
je cite "les pieds sur le bureau"! Même si ce n'est pas la 1ère version, 
quel plaisir de pouvoir enfin le lire!





dimanche 16 juin 2013

Marie-Paul Armand

L'enfance perdue



Entre les années 1915 et 1946, de l'orphelinat aux retrouvailles, à l'âge adulte, avec sa mère, l'histoire de Thomas, un gamin du Nord qui tente de vivre et d'aimer malgré les épreuves.




Ils se sont aimés au premier regard, dans le chaos de la Grande Guerre, lui, le jeune officier anglais, et elle, Yolande, la fille du Nord. En ces temps intraitables sur les convenances sociales, l'enfant qui va naître clandestinement est enlevé à sa mère et déposé sur les marches de l'hospice. Le petit Thomas grandit dans une ferme, chez des gens trop pauvres pour le garder, l'adolescence venue. C'est l'orphelinat qui l'attend, la discipline impitoyable et les humiliations. Ces épreuves passées, Thomas est placé comme ouvrier agricole. Des années plus tard, Yolande part à la recherche de son fils...


Il y a plusieurs narrateurs dans ce roman cela peut-être déconcertant mais l'histoire est bien construite et émouvante.
Si vous le lisez, dites-moi ce que vous en pensez.
Merci.