Libellés

vendredi 20 septembre 2013

A.B. Daniel

Les roses noires

Roman, 422 pages, 7 pages de photos et illustrations, paru en 2007 aux éditions XO Editions







Résumé du romanAu printemps 1906, les roses qu'Eliette cueille dans le coron de Courrières sont noires. Noires comme la fumée qui jaillit des fosses le 10 mars où, en quelques secondes, le grisou ravage la mine et tue plus de 1 000 hommes. Noires comme le labyrinthe de galeries où se débattent pères et fils, enfants et camarades, une poignée de survivants qui ne se résout pas à la mort. Pendant vingt jours, ils luttent à 300 mètres sous terre contre l'engloutissement, la faim, la soif et la nuit. Avalés par le monstre qu'est devenue la " sale bête de mine ", l'ingénieur Gabriel Leclerc, comme les mineurs Rabisto, Ricq, Lido ou Braind'amour, compagnons d'épouvante, se muent en héros fraternels, offrant le meilleur de ce que l'homme peut accorder à son prochain. Mais dessus aussi, contre l'immensité de l'horreur et l'abandon à la fatalité, chacun fait le choix de la solidarité. La belle Éliette, Marthe, la troublante Héloïse, les milliers de femmes des corons espèrent le retour de leurs hommes avec la rage de la vie dans le ventre. C'est à ces hommes et ces femmes magnifiquement humains que ce roman est dédié. Un roman d'une force exceptionnelle, où le lecteur tremble, rit et pleure, à l'unisson avec les héros de cette aventure extraordinaire.





Résumé de la catastrophe
Chez lui à Méricourt sous Lens, le chef porion Carrière déjeune rapidement. Il a un gros souci. Trois jours auparavant, un feu s'est déclaré à 300 mètres de profondeur, dans de vieux travaux à la veine Cécile de la fosse 3. Selon la procédure en usage, ce feu a été isolé par un barrage étanche, ainsi, il devra s'épuiser de lui-même faute d'oxygène.  
Mais en attendant il n'est pas encore éteint...
A six heures moins le quart, au bureau du puits N°3,conférence entre l'ingénieur, le chef porion et Pierre Simon dit Ricq, le délégué mineur : Carrière et Ricq se prononcent contre la descente.
L'ingénieur téléphone à la direction de Billy-Montigny et celle-ci donne l'ordre de "dévaler".
À 6 heures 45, le samedi 10 mars 1906, c'est l'explosion et la catastrophe.
Au « jour » comme l'on dit en pays minier, on a ressenti une secousse et entendu comme un bruit sourd. A la fosse 3, elle-même, on a vu jaillir, dans un vacarme épouvantable, des nuages de poussières opaques qui retombent sur les ateliers et bureaux. Tel un boulet de canon, un cheval a même été projeté en l'air. Le chevalement lui-même est ébranlé.
C'est une tragédie d'une ampleur exceptionnelle qui fera 1099 victimes.
13 hommes ont survécut 20 jours dans l'obscurité, buvant leur propre urine et se nourrissant de cadavre de cheval. Auguste Berton, quant à lui, tournait en rond dans les galeries depuis 24 jours avant d'être enfin secouru.



les 14 rescapés (image issue du site http://www.chti.org/mine/courrieres/page6.php)



Un ami m'a prêté ce magnifique roman, directement inspiré de la catastrophe de la mine dans le coron de Courrières.
l'histoire débute trois jours avant l'explosion et retrace tous les moments forts, depuis la découverte du feu, son signalement et l'aveuglement, volontaire? des ingénieurs, jusqu'à la sortie, 20 jours plus tard de 13 hommes. Ces ingénieurs même qui ont voulu cesser les recherches de rescapés et endiguer la grève en enrôlant des "jaunes", d'ailleurs aucune revendication des grévistes ne sera prise en compte.
Heureusement, le courage et la solidarité d'une poignée d'hommes, Charles Pruvost, Danglos, Vanhoudenhove, le galibot Martin, Couplet...leur permettra de s'en sortir. 


C'est un roman bouleversant, à lire absolument pour comprendre comment 
une telle tragédie à pu se produire!








lundi 16 septembre 2013




"Coup de chauffe" est le nom d'un festival gratuit des arts de la rue,  qui a lieu le 1er week-end de septembre dans la ville de Cognac, en charentedepuis 1995 et organisé par le théâtre de l’Avant-Scène de Cognac.



Un medley de ce magnifique festival :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=vtK8FA_LbmE







Aujourd'hui, j'ai très envie de vous faire partager un événement annuel qui a lieu dans ma ville et que je ne voudrais absolument pas manquer, "le coup de chauffe"!
Toute la ville est animée par des artistes de rue, des spectacles drôles, acrobatiques, lyriques, poétiques, insolites... des spectacles qui nous détournent de notre quotidien, qui nous interpellent, nous ravissent, nous font pleurer de rire ou même parfois pleurer tout court... 
Le festival commence le vendredi soir pour s'achever le dimanche, en fin d'après-midi. Tous et toutes, seul, entre amis ou en famille peuvent y assister.
Voici quelques-unes de mes photos et vidéos de cette cuvée 2013.

(Descriptions des différents spectacles issus du site http://www.avantscene.com/coup_de_chauffe.html)





" Bobby et Moi "  la rencontre d'un jongleur et d'un musicien qui, le temps d'un disque, s'accompagnent, s'apprivoisent, se taquinent et partagent, avec nous, leur intimité. 

Très joli spectacle, de la poésie couplée à une jonglerie bien exécutée!


video
Pour vous, un extrait du spectacle...


*****    *****   *****



"Ch'tis lyrics ou la balade des soeurs Vandekaestecker"  Un récital lyrico-ch'timi par deux comédiennes qui interprètent un répertoire musical et théâtral de la région Nord-pas-de-Calais, en "Ch'ti", de l'immuable "p'ti quinquin" jusqu'à l'attendrissant "tout in haut de ch'terril".
Très drôle mais en même temps attendrissant. Les chansons bien interprétées avec une belle mise en scène!



*****   *****   *****


"La revue militaire" 
Ils ont pour but de sculpter leur corps et de restaurer l’honneur de la France grâce à la méthode de gymnastique naturelle du lieutenant Georges Hébert. Ce bataillon est dirigé par une cheftaine, patriote passionnée, Madame Yvonne.  Il s'agit d'un spectacle déambulatoire. (on marche avec eux à travers la ville).

Dès les premières secondes, le ton est donné. On aime ou on n'aime pas mais ce spectacle 
ne laisse pas indifférent... 




video
L'arrivée de la troupe...



*****   *****   *****
"La boucherie Bacul"
Dans la grande tradition du monde forain, la famille Bacul vous présente leurs marchandises artisanales. Rien ne semble être ce à quoi on s’attend dans cette petite baraque itinérante à l’ancienne. Au lieu de la viande, les sœurs et leurs frères travaillent uniquement avec des peluches...










*****   *****   *****

"Greta et Gudulf"
Délicieusement irrévérencieux avec le public, Gudulf n'en mène pas large face à Gréta, star du trapèze, du genre mégère non-apprivoisée qui tyrannise Gudulf, son fidèle assistant, aussi subjugué qu'empoté. Ce duo burlesque nous emmène dans un univers sensible et poétique où l'amour les sauve des situations les plus périlleuses.





Magnifique, amusant et
très technique, un grand moment!



*****   *****   *****

"Le chant des pavillons"
Parcours musical insolite et sensible. Ce trio à cordes joue avec de drôles d’instruments : un violon-trompette, un violoncelle-trombone et une contrebasse-hélicon.



video



"Le forum des assos"
les associations proposent leur forum. Comme beaucoup de visiteurs et de bénévoles, il faut être curieux et venir rencontrer les responsables et membres des associations qui oeuvrent dans le domaine social, culturel ou sportif...  Un forum des associations est-il un moment de théâtre ?